iff-archive_modern-photos-007-highres%20

La méthode Feldenkrais

TM

Moshe Feldenkrais

portraitmoshe.jpg

La Méthode Feldenkrais a été créée par Moshe Feldenkrais. Né le 6 mai 1904 en Ukraine, il émigre seul en Palestine à l’âge de 14 ans. Il vit ensuite à Tel Aviv où il poursuit ses études au lycée et travaille comme maçon. Il pratique le foot et se blesse au genou. Membre de la Haganah, il pratique également le ju-jitsu. 

 

Moshe Feldenkrais fait ses études d’ingénieur à Paris, il devient docteur en science physique et ingénieur en mécanique et électricité. Il travaille dans le laboratoire de Frédéric Joliot-Curie et Irène Curie (prix Nobel de Chimie en 1935), il est l’assistant de Paul Langevin en 1938. 

 

Suite à sa rencontre en 1933 avec Maître Jigoro Kano, fondateur du Judo, il crée en 1936 le premier Jiu Jitsu Club de France, qui deviendra 10 plus tard le Judo Club de France. Il est l’un des premiers “ceinture noire” de judo d’Europe.

 

Au début de la Seconde Guerre mondiale, il part pour Londres travailler au sein de l’équipe qui met au point le sonar. Il continue d’enseigner le judo tout en s'intéressant à l’apprentissage et au développement du jeune enfant dans le cabinet pédiatrique de son épouse Yona Rubenstein.

Suite à sa blessure invalidante au genou, il crée sa propre méthode. Sensible à la mécanique du corps, aux neurosciences, et face à l’incertitude d’une intervention chirurgicale, il développe alors l’intégration Fonctionnelle et la prise de conscience du corps par le mouvement sur la base de ses études, de ses observations méticuleuses et de ses explorations douces. Sa méthode, basée sur le toucher et le mouvement, permet une prise de conscience pour développer une meilleure fonctionnalité, le développement d’un potentiel qui lui permet de marcher à nouveau.

 

Il enseigne et transmet sa méthode à partir des années 1950, à Tel Aviv dans un premier temps, puis en Europe et en Amérique du Nord. Moshe Feldenkrais décède le 1er juillet 1984.

La Méthode

“Apprendre à apprendre”: l’autonomie dans l’apprentissage 

iff-archive_modern-photos-046-highres.jp

La méthode Feldenkrais est une technique d'éducation somatique qui propose une exploration du mouvement dans ses fonctions les plus essentielles, sans jugement et avec le minimum d’effort. Elle offre une grande qualité de mouvement : propre au rythme de chacun, de faible amplitude, permettant le plus de sensations. Chacun est acteur de son exploration, de son développement et peut revisiter en confiance des aptitudes et des stratégies souvent oubliées de son répertoire de mouvements.

La possibilité de changer ses habitudes, sa posture, sa manière de marcher, de se remettre en situation d’apprentissage et de redécouverte de son corps, donne une représentation de soi plus riche, plus souple et un esprit plus flexible. Elle permet de mieux réagir aux stress et aux imprévus de la vie.

Ses principes physiologiques

La méthode Feldenkrais est basée sur des principes physiques mécaniques et électriques. Elle agit directement sur le système nerveux par la proprioception. Le mouvement, la posture, s’adapte en permanence aux contraintes d’espace et de gravité, mais s’organisent cérébralement autour de schémas de mouvement qui créent des habitudes et excluent certains du répertoire de base. 

 

L’amplitude articulaire ou le manque de souplesse musculaire ne sont pas toujours responsables de la limitation du mouvement. L'organisation générale du corps, des chaînes musculaires, leur coordination avec les organes sensoriels ont leur rôle à jouer pour trouver plus d’aisance et de fonctionnalité.

 

Or, le système nerveux central apprend, corrige, s’adapte en permanence grâce à la plasticité cérébrale tout au long de la vie. Ainsi il est possible par l'exploration de mouvements inhabituels de modifier ou de défaire des schémas inappropriés, qui se seraient inscrits suite à un usage particulier de corps (trouble musculosquelettique, sport de haut niveau...) ou à un événement traumatique (immobilisation, fracture…).

La philosophie de la méthode Feldenkrais est de permettre à l’Homme d’être acteur de sa santé physique et psychique, en utilisant le mouvement pour améliorer ses sensations, ses pensées, ses émotions.

L’exploration du mouvement peut se faire selon deux modalités :

 

  • En groupe, en cours collectifs, les élèves reçoivent des leçons de Prise de Conscience par le Mouvement (PCM). 

  • Ou en séance individuel, le praticien guide l’elève par le toucher et non plus uniquement par la voix lors d'une séance d’Intégration Fonctionnelle (IF)

 

Une leçon de Prise de Conscience par le Mouvement (PCM) se fait généralement au sol (mais parfois assis ou debout). Le praticien guide par la voix en décrivant les mouvements, il invite à porter son attention sur ses sensations, sur le rythme, l’espace. D’abord dans un renforcement des schémas habituels, la séquence de mouvements originaux amène progressivement la personne à de nouvelles stratégies, une conscience de soi différente. Plus le mouvement est petit, doux, sans effort, plus la perception des changements s’affine.

 

Une leçon d’Intégration Fonctionnelle (IF) est individuelle, suite à échange, un souhait de l’élève (tourner la tête plus loin, respirer plus facilement, améliorer une compétence sportive…), le praticien observe comment la personne bouge et par des mobilisations douces et confortables l’invite à comprendre comment il s'organise. Attentif à ses sensations, aux relations entre les différentes parties du corps, il accède à de nouveaux schémas d’organisation agréablement surprenants.

iff-archive_modern-photos-063-highres.jp

Ses bénéfices

Pour tous et à tout âge, la pratique de la méthode Feldenkrais se fait dans la douceur, l’attention à soi, à ses sensations et à ses représentations. Elle réapprend à sentir, à apprendre de soi, à mieux comprendre ses habitudes. Elle permet à chacun de renouer avec le plaisir du mouvement, la liberté, la légèreté, elle ouvre vers de nouvelles possibilités, vers plus de confort, de nuances et d’esthétisme.

Pour les sportifs

La méthode Feldenkrais accompagne les sportifs dans la prise de conscience des stratégies mises en place dans l’effort. La technicité du geste est souvent acquise dans la contrainte du mouvement et  la répétition d’un schéma. Il devient spécialisé mais restrictif. Il est parfois nécessaire de décomposer et comprendre ces mécanismes qui, à force d'entraînement, entrent dans le champ de l’automatisme.

 

Pour pouvoir gagner en équilibre, en expansion, en rapidité, en fluidité, en endurance, le sportif sera encouragé à ralentir l’action, faire le mouvement à l’envers ou avec un membre homologue, visualisé par l'imagination...

Image de Bruno Nascimento

Pour les seniors

Image de Cristian Newman

La méthode Feldenkrais présente des atouts riches et adaptés aux personnes d’âge plus avancé de la vie. Elle offre une meilleure sensibilité des membres inférieurs et surtout des pieds, un meilleur équilibre, une posture plus confortable et plus adaptable, une meilleure mobilité de la colonne et des articulations.

 

Elle permet de maintenir  les capacités de dissociation et coordination gestuelle, une meilleure conscience de l’espace, une confiance en soi et dans ses capacités, notamment dans des contextes de chutes, elle fait redécouvrir le plaisir de se mouvoir sans effort.

Pour le monde du travail

La méthode Feldenkrais peut vous être utile dans la vie professionnelle. En nourrissant une perception solide du corps, elle améliore la gestion du stress, et participe à la prévention des troubles musculosquelettiques. Par l'acquisition d'une meilleure posture, elle permet de prévenir les douleurs dorsales, les tendinites.

 

La sensation d’une base solide, d’un ancrage, offre une meilleure adaptabilité, une meilleure attention, ainsi qu’une meilleure concentration et ouvre à la créativité. La méthode Feldenkrais a tout à fait sa place dans les démarches d’aide et de lutte contre l’épuisement professionnel.

Image de Christin Hume

Pour les femmes enceintes

Image de Ömürden Cengiz

La méthode Feldenkrais est adaptée aux femmes pendant la période périnatale.

 

Au cours de la grossesse, les bouleversements rapides du corps : le poids, la souplesse, l'hypersensibilité, les changements de perceptions sensoriels, peuvent être déroutants et déstabilisants. Mais c’est aussi une période idéale pour être à l’écoute de soi. Le mouvement doux apporte plus de confort, d’aisance, de liberté de respiration, il aide à apprivoiser ce corps qui change vite et à réduire les tensions.

 

La méthode peut être aussi adaptée après l’accouchement pour retrouver en douceur une mobilité de la colonne et du bassin tout en préservant le périnée. En cas de grossesse à risque pensez d’abord à en parler à votre médecin ou votre sage femme.

Pour les jeunes enfants

La méthode Feldenkrais accompagne les jeunes enfants dans leur développement sensori-moteur. Elle permet de comprendre son organisation motrice de base et approfondir les coordinations que l’enfant n’aurait pas exploré spontanément entre les différentes parties de son corps, ou avec ses sens et son environnement. 

 

Par un toucher léger et des stimulations ludiques, en prenant ancrage dans ses sensations, il prend confiance dans ses capacités, il est encouragé à découvrir davantage le monde qui l’entoure.

 

Les séances s’effectuent toujours en présence d’un accompagnant.

Image de Picsea

Pour les personnes aux besoins spécifiques

Garçon jouant avec des blocs

La méthode Feldenkrais s’adresse à l’individu dans sa globalité, à l’écoute de ses particularités, de ses spécificités dans le respect de ses limites.

 

Elle est adaptée aux personnes en situation de handicap que les difficultés soient physiques, sensorielles, cognitives, relationnelles…

 

La démarche du praticien est toujours de renforcer les compétences et de se baser sur ce qui est confortable et agréable.

Pour les artistes

La méthode Feldenkrais est un outil pour les danseurs, musiciens, comédiens qui apporte plus de liberté de mouvement, elle agit sur la régulation du tonus, questionne le rapport à la gravité.

 

Elle atténue les tensions parasites, et amène à plus de nuances et de créativité.

 

Le travail sur la posture et la respiration permet moins de crispation, un meilleur apprentissage, une plus grande précision qui se conjugue à une meilleure disponibilité, une ouverture.

Image de Elijah M. Henderson